Crypte Saint-Maur

En Un Clic

La tradition veut que ce lieu servait, à l’origine, de baptistère pour les premiers chrétiens et de sépulture aux reliques de trois des premiers évêques de Verdun dont Saint Maur, mort à la fin du IVème siècle. D’un style qui s’apparente à l’architecture rhénane, la crypte se compose de deux parties distinctes :
  • une partie orientale construite vers 1011, dont la composition primitive avec trois nefs et quatre travées voutées d’arêtes en fait un rare témoin du premier art roman à Verdun.
  • une partie occidentale aussi appelée Martyrium, construite entre 1020 et 1050.